Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 novembre 2019 1 25 /11 /novembre /2019 01:34

Ou à la manière de "Tu sais que tu es Tahiti quand" .../...

 

  • Quand la maman d'origine de ton bébé a voulu donner de l'eau du robinet à son bébé, nouveau née… plutôt que de dire « non » ou reprendre le biberon d'eau, j'ai dit que j'allais chercher 1 biberon de lait à la nursery !

  • Lorsque ma voiture a été cabossée superficiellement, j'ai demandé à un garage de me redresser, les garçons sont arrivés avec des pieds de biche énormes pour voir mes réactions, j'ai dit « même pas peur » !!!! Ils ont redressé et m'ont rien demandé … !!!

  • En voiture, on croise des jeunes (accompagnés de leur chien) dans la vallée de Papenoo qui disent ; « Attaque, attaque » et on a bien rigolé … !!!

  • En faisant nos courses dans 1 épicerie à Papeari, on discute à la caisse. Arrive une jeune fille (la sœur de la caissière) qui nous demande si on va vers Mataiea ? On répond oui, elle nous propose de rentrer dans sa maison, on prend 1 verre et son papa nous dis quand on part : « On vous attend dimanche prochain pour la fête des mères » … !!!

  • 2012 : grève de notre compagnie aérienne donc notre avion de retour est annulée. Nous sommes programmées sur 1 autre compagnie 2 jours plus tard. Il nous faut vite trouver 1 hébergement. Ouf, je connais 1 amie dont la papa est absent et a donc 1 chambre de libre à Faa'a qui est OK et qui fera l'effort après 1 nuit en boite de venir nous chercher à 5 h du matin pour nous déposer à l'aéroport … !!!

  • A Mataiva, je dis à la proprio de la pension que j'ai une cousine dont le papa adoptif vit sur l'île … un matin, elle nous dit : « Hop en voiture, je vais vous emmener chez lui » … !!!

  • Crevaison de pneu pour la 2ème fois, je me rends chez le même réparateur de pneu. Je papote spontanément avec le mécano à tel point que le patron me demande « Dis dons tu t'y connais en mécanique pour avoir autant discuté avec mon mécano » et moi « Non pas du tout, on a parlé politique, Tuamotu, travail, ... » . S'en est suivie une discussion informelle avec le patron qui m'a fait 1 ristourne à laquelle je ne m'attendais pas car j'avais payé plus cher à la 1ère crevaison … !!!

  • Au marché de Faa'a que je fréquente régulièrement, 1 commerçant m'a dit que c'est rare d'y voir des popa … !!

  • A la pompe à essence, le pompiste te montre son tatouage ... sur le ventre ...!! Ou encore quand le pompiste te demande de lui prêter tes jolis yeux bleus ..!!!

  • Une cliente de la poste devant toi prend 2 tickets ... 1 pour elle et 1 pour toi car d'autres sont passés devant toi ...!!!

  • Tu discutes avec qqun en attendant au guichet et qui te fait la bise en partant !

  • Quand dans l'ascenseur de la CPS, tu croises 2 convoyeurs de fond qui te demandent combien de millions tu transportes dans ta petite enveloppe !

  • Quand tu vois qqun seul sur la plage et que tu lui proposes de se joindre à nous ... et qu'il devient 1 ami.

  • Quand en janvier tu croises qqun aux feux en voiture et qui te souhaite la bonne année par la vitre ...!!!

  • Quand tu passes les contrôles à l'aéroport et que le portique sonne et que ton collègue te demande d'enlever ton sous tif ...!!!

  • Quand à la sortie d'1 virage de montagne, tu vois 1 travailleur en pause qui fait des pompes au milieu de la route ...!!!

  • Quand avant que ton collègue ne prenne son poste de travail et qu'il se repeigne pour pas qu'on voit ses cheveux blancs !

Au fenua, çà  se passe comme çà et on adore et on adhère ...!!!

 

 

Partager cet article

Repost0
1 novembre 2018 4 01 /11 /novembre /2018 00:22

Connaître et apprécier l'esprit polynésien pour bien vivre ses vacances ou son installation au fenua … !!!

 

  • Alors déjà une première chose à savoir de très important : le polynésien est très physionomiste car il se souviendra de toi dès ta première rencontre avec lui tant sur le plan physique que sur l'impression que tu lui auras laissée.

     

  • Si quand tu discutes avec un polynésien, s'il te fait comprendre qu'il ne peut pas te répondre ou te consacrer un peu de temps, c'est qu'il est pressé, occupé ou que tout simplement que ta bobine ne lui revient … !!! Alors d'une, remets toi en question c'est à dire essaye de comprendre pourquoi il a réagit comme çà et de 2 surtout n'insiste pas, excuse toi de l'avoir dérangé et passe ton chemin … !!!

     

  • Dans tous les échanges que tu auras la chance d'initier avec des polynésiens : ne retiens qu'une chose : humilité, respect et sincérité. Ne fais rien ou ne dis rien de manière intéressée … les belles surprises viennent toujours au moment où tu t'y attends pas.

     

  • Une autre chance avec les polynésiens c'est qu'ils sont directs et curieux alors pas de tabou s'ils te demandent le prix de ton loyer et de la voiture que tu as acheté, tu réponds la vérité … !!!

     

  • Dernière chose : si tu veux prendre des photos, demande toujours leur accord avant et accepte qu'ils disent non sans rechigner.

     

  • Encore une dernière chose, le polynésien a beaucoup d'humour (j'ai 2 ou 3 exemples) et cherchera à te tester doucement et gentiment … !!!

     

C'était l'avant propos de mon article suivant …/...

Partager cet article

Repost0
19 octobre 2018 5 19 /10 /octobre /2018 20:25

Il est vrai que certaines accès routiers de montagne sont privés car résidentiels seulement accessibles par bip ou digicode.

 

Néanmoins, Tahiti regorge de routes accessibles à tous pour le plaisir des yeux … !!! Avant de se lancer, vérifier sur le site : https://www.tefenua.gov.pf/tefenua/ (les barrières sont signalées par des traits de couleur noire).

 

J'ai donc commencé à dresser 1 liste non exhaustive (vous pouvez participer en complétant bien sûr) par commune :

 

Pirae : belvédère route de Hamuta

 

Papeete :

  • Quartier de la Mission avec la croix de la mission

  • A partir de la vallée de Tipaerui : le Pic rouge et le Pic vert (au moins jusqu'à portail des Mamaias

  • Quartier Tipaerui : Route Uranie

 

Faa'a :

  • Pamatai Hills : Portail rarement fermé

  • Quartier St Hilaire au dessus de l'aéroport vers le mont Marau

  • En face l'aéroport : la Cité de l'air

 

Punaauia :

  • Quartier Université

  • Lotissement le Lotus

  • Lotissement Miri

  • LotissementTevake

  • Lotissement Taapuna avec la vue sur la vallée et la plaine de Matatia

 

Toahotu : Route qui monte en face de l'espace plage Puunui  à couper le souffle

 

Y'en a forcément plein d'autres, je complète aussi au fur et à meure de mes découvertes … !!!

Partager cet article

Repost0
11 août 2018 6 11 /08 /août /2018 22:08

Depuis le 29 avril 2018, j'ai soufflé ma première bougie de présence au fenua … je me souhaite un excellent fenuanniversaire donc un petit bilan s'impose avec beaucoup de retard :

 

Météo : L'adaptation a été plus facile que je pensais mais cela vient d'une saison humide pas trop humide en fait je pense. A moins que le fait d'être arrivée en mai y est pour quelque choses : j'ai eu très chaud au début puis les températures ont baissé. On verra à la prochaine saison des pluies si je continue à bien supporter ou non !

 

Moustiques : Pas trop de piqûres et je continue les spirales sur ma terrasse, l'off après la douche et dans les coins humides ou encore le monoi citronnelle. Le plus difficile est d'y penser comme on prendrait un médicament de manière quotidienne. Même dans mon garage en sous sol, y'a des moustiques et je n'hésite pas à me changer où que je sois en fonction de l'heure ou de la météo (j'ai toujours un pantalon léger dans mon sac!).

 

Logement : Je me plais énormément dans mon studio, une résidence sécurisée et calme aux portes de Papeete (pas de mauvaises surprises) et suis pas prêt de changer (pas de nuisances sonores humaines, musicales ou animales). La résidence est traitée contre les moustiques ou autres insectes régulièrement, un zentil gardien toujours prêt à rendre service. Une vue sur la montagne et sur la rade de Papeete à la fois, je vois même la pointe Vénus et en prime une piscine sur place … !!! Je vis avec ma baie vitrée ouverte H24, je dois fermer quand le vent m'oblige à replier mon store avec de la pluie qui rentre à l'intérieur mais c'est rare  d'avoir pluie et vent en même temps !

 

Climatisation : comme je l'avais déjà indiqué, je ne me suis pas servie du climatiseur dans mon fare car je supporte mal les courants d'air. Pour me rafraîchir lorsque j'avais trop chaud, j'appliquais des gants préalablement passé au congélateur ou réfrigérateur en plus de ma baie vitrée ouverte en permanence. En voiture non plus car je préfère rouler vitre ouverte et en cas de danger immédiat, je trouve judicieux de pouvoir entendre ce qu'il se passe dehors. Par contre, en cas de formation de buée sur le parebrise s'il pleut, c'est bien pratique : un petit coup de clim et hop, la buée s'en va mais cela m'a valu une bronchite sinusite, et oui les courants d'air c'est fatal !!!! et il suffit de se couvrir si chez les amis ou au travail, il y a la clim !

 

Travail : Mes salaires cumulés me permettent de prendre en charge tous les frais sauf le loyer que je règle encore avec mon compte de métropole. Ici je me heurte au problème que le black est très répandu pour les emplois de proximité : ménage, garde d'enfants, jardinage je n'assimile pas comme « petits boulots », terme péjoratif et dévalorisant. Les employeurs employant à leur domicile ont l'habitude de payer une somme forfaitaire bien loin d'une rémunération SMIG obligatoire et ceci pour les raisons suivantes : en règle générale, les tahitiens n'ont pas de loyer à payer tous les mois et généralement, cela représente un revenu d'appoint car le conjoint a 1 activité principale. Dans mon cas, j'ai un loyer à payer et ce salaire représente pour moi mon revenu unique et principal. Donc j'ai du décliner bien des offres car je ne pouvais économiquement accepter un temps plein payé 100 000 xfp par exemple car pour m'en sortir, je devrais aussi travailler 7 jours sur 7 pour arriver à un SMIG mensuel. Donc il est important d'avoir une bonne réserve d'économies pour palier à toute situation.

 

Voiture : 1 pneu crevé, une vitre électrique qui ne fonctionne plus, un choc alors que j'étais en stationnement mais redressé très facilement et gratuitement par des zentils mécanos. Les routes sont pas toujours en bonne état avec des énormes dos d'âne donc il faut regarder partout pour éviter et se méfier des flaques d'eau.

 

Conduite : Je le savais déjà que les piétons sont prioritaires sur les passages cloutés non gérés par des feux (au passage, certains passages devraient être repeints). Le grand civisme des polynésiens en voiture est à souligner mais attention aux autres usagers (surtout les 2 roues) quand une voiture te laisse traverser plusieurs files genre entrée ouest de Papeete. Donc, je conduis très doucement et évite la 4 voies entre Papeete et Punaauia (RDO) où les voitures roulent très vite surtout dans la descente vers Punaauia (limité à 50) ou celle de Papeete (Tupaerui ou front de mer) également limité à 50.

 

Vie sociale : Je me sens complètement intégrée. J'ai de la chance, être maman faa'amu aide énormément avec en plus une activité bénévole aux services des polynésiens qui me tient tant à cœur et qui me fait rencontrer des personnes généreuses. Je me suis fait plusieurs ami(e)s polynésiens ici par ce biais … !!! et quel plaisir de partager plein de moments avec ma famille de cœur … !!! Ici, il y a de quoi faire entre manifestations culturelles ou sportives généralement en accès libre et je me régale … !!! Je n'ai aucun regret d'être venue, ce n'est que du bonheur.

 

Projet : Une sortie baleines avant la fin de la saison, un we à Moorea et Raiatea mais surtout la venue de ma fille et sa petite famille entre mai et septembre 2019 que j'attends avec impatience.

Donc bilan très positif, la 2ème année devra être décisive au niveau professionnel et j'y travaille … !!!

 

Partager cet article

Repost0
5 décembre 2017 2 05 /12 /décembre /2017 19:51

Ia Ora Na,

 

Il existe 3 régimes en Polynésie française et il faut obligatoirement rentrer dans 1 des régimes suivants car l'affiliation est obligatoire en PF :

 

  • Régime général des salariés (RGS)

  • Régime des non salariés (RNS)

  • Régime de solidarité (RST ou RSPF)

 

Un métropolitain qui arrive en Polynésie française est couvert pendant toute la durée du formulaire délivré par la CPAM 980-0x (à faire établir avant le départ).

 

Ensuite et selon la situation professionnelle, il faut faire une demande d'affiliation à la CPS.

 

Pour le RST, les revenus bruts de l'année civile précédant sont examinés et ne doivent pas dépassés 1 plafond et il est possible d'indiquer les revenus bruts des 12 derniers mois précédant la demande s'il y a une baisse d'au moins 40% avec ceux de l'année N-1.

 

Je conseille vivement de ramener de métropole ou de numériser, tous les bulletins de salaires, avis d'imposition ou non imposition mais aussi les avis de paiement du Pôle emploi le cas échéant. Cela pourra être utile pour remplir les demandes d'affiliation ici.

 

J'ai eu la chance d'être couverte par le 980-04 pendant 7 mois.

 

Maintenant, ne totalisant pas 80 heures de travail déclaré par mois et pour prolonger ma couverture maladie, je fais une demande de RST et si ma demande est refusée, je passe directement en RNS et dans ce cas, je devrais payer des charges me permettant d'être couverte.

 

Les personnes qui ont 80 heures mensuelles sont admises au régime des salariés. IL suffit de passer à la CPS pour mise à jour de la carte verte.

 

Voilà ce j'ai compris pour le moment.

 

Source : www.cps.pf

 

Partager cet article

Repost0
7 octobre 2017 6 07 /10 /octobre /2017 22:52

Ia Ora Na,

 

Afin de compléter un article déjà rédigé, voici les conditions d'ouverture d'un compte :

- Passeport

- Justificatif de domicile

- 2500 xfp en guise de frais d'ouverture de compte

 

Chaque mois est prélevée la somme de 200 xfp en guise de frais de tenue de compte.

 

Je me suis renseignée pour demande de chéquiers et là, un peu plus compliqué :

- Pour le 1er chéquier, il faut que le solde reste créditeur à hauteur de 150 000 xfp pendant 7 jours (un salaire mensuel de smigard quand même).

- Pour le 2ème et les suivants, la somme de 50 000 xfp doit être disponible pendant 7 jours.

Donc embêtant de mobiliser une telle somme .../...

 

En ce qui concerne la détention d'une carte de retrait et de paiement : la carte fenua est disponible sous 1 mois car fabriquée en métropole : la 1ère année pas de cotisation et à partir de la 2nde année, c'est 2000 xfp

Bon we ...!!!

 

 

Partager cet article

Repost0
28 juillet 2017 5 28 /07 /juillet /2017 00:47

Je vis seule dans 1 studio de 30 m2 et 12m2 de terrasse.

Quelques idées jetées au sujet de « Mais dépense t-on plus dans tous les postes à une ou plusieurs personnes vivant sous le même toi " ?

  • Le réfrigérateur consomme autant qu'on soit 1 ou 4 ?

  • L'eau peut être comprise dans le loyer.

  • La climatisation (si on l'utilise) va t'elle consommer plus ? Et peut être la remplacer par des ventilateurs moins gourmands.

  • Le coût des assurances voiture et logement n'augmentent pas avec le nombre de personnes transportés ou vivant sous le même toit ?

  • Une ratatouille (par exemple) mettra autant de temps à cuire en wok avec couvercle pour 1 personne que pour 4.

  • Idem pour cuisson à la vapeur.

  • Le ballon d'eau chaude (fusible en continu) consomme autant.

  • Bannir cafetière ou bouilloire, l'eau se chauffe aussi bien sur le gaz ou l'électricité.

  • Proscrire l'aspirateur, la balai c'est bien aussi.

  • Eviter d'avoir l'ordinateur allumé en permanence et en plus çà chauffe … !!!

  • Limiter la lumière (qui attire les moustiques) et penser à éteindre quand on quitte 1 pièce.

  • Economie de 50 € à l'année en débranchant le fusible du ballon d'eau en chaude (pas besoin d'eau chaude en permanence).

  • Remplir sa machine au maximum (2 types de lessives 60° et 30°). Les programmes sont beaucoup plus courts au fenua qu'en métropole. Si possible vivre tout nu ou en paréo comme çà on salit moins de linge … !!!

  • Sécher à max dehors : chaleur et vent s'occupe de tout … !!! A voir pendant la saison humide (penser aussi à la fonction séchage de la climatisation).

  • Parkings payants : s'éloigner du centre ville pour payer moins cher et marcher davantage … !!!

Dépenses locales mensuelles  : 1 280 € dont loyer 750 € (eau comprise)

« Revenus » mensuels tout confondu : 1 080 € dont virement «économies » de 1000 €

Restent 200 € pour les loisirs ...!!!
 

Partager cet article

Repost0
12 juillet 2017 3 12 /07 /juillet /2017 22:07

Ia Ora Na ...

 

D'abord ton employeur va à sa banque commander des chèques services. Un chèque service concerne 2 heures de travail. Le carnet de 5 chèques emploi services coûte 9050 xfp à l'employeur (il est exonéré des charges patronales). La salarié touche 1 849 xfp net par tranche de 2 heures de travail (salaire net + indemnités de congés payés et de précarité).

 

L'employeur complète (Nom, prénom, numéro CPS du salarié, jour de travail) et signe le chèque avec le volet social. Il les remet au salarié.

 

Le salarié signe le volet social et le dépose à la banque avec le chèque. A noter qu'il est possible de déposer le volet social directement à la CPS (2ème étage, guichet des cotisations) sinon c'est la banque qui transmet à la CPS.

 

Le salarié est déclaré et bénéficie d'une couverture sociale (notamment en cas d'accident de travail).

 

Texte de référence au 6 juillet 2017 : Loi du pays n° 2010 du 15 mars 2010, relatives au Chèque Service aux Particuliers.

 

Exemple : un chèque de 1849  xfp = 1810 xfp (brut) - 262 xfp (cotisations salariales) + 181 xfp (indemnité CP) + 120 xfp (indemnité de précarité)

 

Chez OPT, l'opération met 10 jours pour que ton compte soit crédité. En pratique, c'est 3 à 6 jours ...!!!

 

 

Partager cet article

Repost0
12 juillet 2017 3 12 /07 /juillet /2017 22:00

A la personne qui m'a envoyé un message via le formulaire de contact, j'ai fait une mauvaise manip et j'ai supprimé en bloquant l'expéditeur à la place d'un autre mail. Je m'en excuse .../...

Partager cet article

Repost0
12 juillet 2017 3 12 /07 /juillet /2017 21:48

Ia Ora Na ... Parce qu'il me tient à cœur que la tradition faa'amu soit respectée, une petite note à l'attention des candidats à l'adoption d'un bébé en Polynésie française …/...

 

Je ne parle ici que des bébés confiés dans le cadre d'une délégation d'autorité parentale en vue d'adoption. L'accueil d'enfants plus grands n'est pas du faa'amu et est géré par la cellule adoption des affaires sociales de Papeete.

 

Attention, la partie administrative peut évoluer donc je conseille vivement de se renseigner avant le départ ainsi qu’à l’arrivée en se présentant à la cellule Adoption des Affaires Sociales à Mamao.

 

Avant propos : Je préfère être claire, je ne donnerai jamais mes contacts et je ne chercherai jamais de bébé pour les candidats pour des raisons évidentes de responsabilité et de disponibilité donc inutile de me contacter dans ce but …/...

 

L’adoption en Polynésie Française ne se résume pas à des démarches d’ordre administrative loin de là : c’est avant tout une merveilleuse aventure humaine pleine d’amour pour ce peuple polynésien qui mérite notre grand respect.

 

D'abord, il te faut bien comprendre et t'imprégner de cette tradition fa'a'amu qui fait partie intégrante de la culture polynésienne et ce depuis très longtemps car tu devras prendre l'engagement moral avec la famille de maintenir le lien et ce bien après la naissance et ton retour en métropole avec l'enfant.

 

Ensuite depuis la métropole, tu prépares ta démarche en créant ton propre réseau relationnel c'est à dire que je te conseille de parler de ce projet autour de toi tout azimut (famille amis ton médecin, dentiste, ... école) et parmi ces personnes de ta connaissance, tu seras mise en relation avec d'autres personnes qui connaissent la Polynésie pour y avoir vécu et qui pourront t'apporter toute sorte d'informations qui te permettront de mieux connaître. Parmi elles, peut être quelqu'un sera prête à t'aider en parlant à son tour autour d'elle de ton projet et de fil en aiguille, peut être que ton chemin croisera la maman qui te permettra de le devenir.

 

Puis envisage de venir en Polynésie pour connaître, t'imprégner encore et encore et surtout pour te faire des contacts, passer du temps avec tes contacts, partager un peu de vie quotidienne avec eux dans le but qu'ils te connaissent et établir une relation de confiance qui leur donnera envie de t'aider.

 

Ne t'attends pas trop au cours de ce 1er voyage de rencontrer à la fois la maman souhaitant donner son bébé à naître (pas de mère porteuse car c'est interdit) et de voir ton futur bébé venir au monde.

 

Ne prévois pas non plus un emploi du temps de ministre car ton chemin sera parsemé de rencontres agréables et imprévues. Il faut se mettre à l'heure polynésienne c'est à dire prendre le temps de découvrir et échanger avec les polynésiens sur leur façon de vivre.

 

Ensuite à ton retour en métropole, continue de communiquer avec tes nouveaux amis polynésiens tout en restant sincère dans tes propos et ta démarche. Montre leur que tu ne les oublies pas, que tu penses à eux ... et un jour un coup de téléphone, un courrier, un mail t’annoncera que un de tes amis sur place a eu connaissance d’une maman enceinte souhaitant faire adopter son bébé en métropole.

 

Ne saute pas dans le 1er avion !!!! Mais contacte ces futurs parents au plus vite pour faire connaissance, informe toi sur leurs motivations dans leur décision d’adoption, si la famille est élargie est au courant et est d’accord également, renseigne toi sur le terme de la grossesse.

 

Donc, récolte un maximum d’infos sans pression ni influence de ta part. Alors seulement et environ qq semaines avant la naissance, envisage THE voyage genre tu pars à 2 et tu reviens à 3 ...!!!

 

En ce qui concerne la partie administrative, munie toi de ton agrément d’adoption délivré par le service adoption de ton département.

 

Si c'est toujours le cas (et merci par avance de rectifier le cas échéant), une délégation parentale jusqu'au 2 ans de l'enfant est prononcée car même si le service adoption a tout pouvoir pour recueillir le consentement à l'adoption avant par les parents d'origine (comme un service d'aide à l'enfance en métropole), cela n'est pas appliquée sur place.

 

La délégation parentale est révocable par les parents d'origine. Sur place et après la naissance de l'enfant, tu te rends avec les parents d'origine au service social qui va s'assurer que les parents sont bien d'accord, qu'ils ont bien compris ce qu'est l'adoption et qu'ils n'ont subi aucune sorte de pression (financière, cadeaux, ...) puis signe un document qui te permet d'aller au tribunal toujours avec les parents d'origine où le juge aux affaires familiales signe la DAP.

 

Avec ce document, tu peux établir le passeport de l'enfant. A l'aéroport, les douaniers te réclameront tous ces documents car aucun enfant ne sort du territoire (pays d'outre mer) sans que des vérifications ne soient faites.

 

Lorsque l'enfant atteint ses 2 ans, les parents d'origine se rendent chez un notaire pour donner leur consentement à l'adoption (plénière ou simple). Ce consentement est envoyé aux adoptants ou au Tribunal de Grande Instance de la ville des futurs adoptants pour être joint à la requête en adoption simple ou plénière déposée par les adoptants au TGI de la ville de leur résidence.

 

Encore une précision : ce sont les parents biologiques qui choisissent la forme d'adoption. En aucun cas, les futurs adoptants ne doivent influencer leur choix.

 

Il va de soi qu'il ne s'agit pas de reconnaître l'enfant à sa naissance à la place des parents d'origine. Si le futur père déclare le bébé comme le sien biologiquement, cela constitue une fraude à l'adoption afin d'échapper aux conditions d'adoption et notamment à la délivrance d'un agrément obligatoirement. Les agents de l'état civil ne sont pas dupes et veillent au grain .../... à bons entendeurs ...///

 

A l’intention des parents adoptifs et de leurs enfants, rassurez vous : je me souviens après l'arrivée de ma fille en 1997, une psychologue, proche de la retraite, qui avait du "terrain" nous avait dit : "Si tous les enfants adoptés l'étaient selon la tradition fa'a'amu, nous verrions bien moins d'enfants en consultation suite à leur mal être.

 

Si les candidats à l’adoption fa’a’amu ne se sentent pas prêts à partager cette belle tradition c'est à dire passer du temps avec la famille d'origine avant, pendant et après la naissance sur place, donner des nouvelles, téléphoner, envoyer des photos, parler à l'enfant de sa famille polynésienne et au delà de la période de DAP, penser à l'enfant qui va grandir, qui posera des questions et qui légitimement a le droit de connaître son histoire sans malaise ni mensonge ou non dit, il faut tout simplement se diriger vers une autre destination pour concrétiser le projet d'adoption .../...

 

Partager cet article

Repost0
Published by la forcetranquille

Un Ti Bout De Moi ...!!!

  • : La force tranquille ce qui me caractérise le plus !
  • : Ioarana (Bonjour). Je parlerais ici de ma passion pour la polynésie et la mer, de mes coups de coeur et coups de Gueule (y'en aura aussi) et des photos aussi. Ce qui me passe par l'esprit de manière très spontanée. Nana (au revoir) e Maururu (merci) de votre visite
  • Contact

Simple Ou Composé ...!!!