Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 janvier 2008 6 19 /01 /janvier /2008 20:16

Premier article d'une série intitulée "A la découverte des îles du monde entier". En fait, je comptais m'appuyer sur des petite fiches récupérées et sur l'excellent ouvrage d'Antoine "Iles étaient une fois" mais aujourd'hui je ne vais pas parler d'une véritable île ...!!!

Suite au reportage Thalassa d'hier que j'ai trouvé superbe, je vous propose de partager ce moment dans le Parc National des Lençois Maranhenses au Brésil tout près de l'équateur. Bon et au lieu de mettre des photos puisqu'OB bugue, eh bien je vais renvoyer à des liens internet qui en parle aussi bien que moi et en images s'il vous plaît ...!!!

Mais d'abord plantons le décor à l'aide d'un atlas (tiens çà et le dico toujours à ma portée de main ...!!!) et d'internet car le lieu est touristique mais tout petit : ce petit sahara juste sous l'équateur est situé entre Sao Luis Do Maranhao et Fortaleza dans la région Nord-Est du Brésil. Et en italiques mes commentaires perso ...!!!

Une fois par mois, Joana vient se ravitailler (avec son âne) à Santo Amaro, un petit village du Maranhão, au nord du Nordeste du Brésil, entre Sertão et Amazonie.

Pour rentrer chez elle, elle doit marcher pendant sept heures dans un désert de sable et d’eau. Joana vit au cœur des “lençois maranhenses”, mot à mot les “draps froissés ” du Maranhão.

En été, dans ce désert de 1 500 kilomètres carrés, il n’y a que du sable mais pendant l’hiver, l’eau de pluie s’accumule au creux des dunes pour former des lacs. 
Il y en a des centaines, comme des mirages. 

Le village de Joana, Queimada, est en plein milieu de ce désert, encerclé par les dunes, comme une île de verdure sur une mer de sable. 
(Ah ben vous voyez c'est comme une île donc je ne suis pas si hors sujet que cela ...!!!)


Une centaine de personnes - deux familles au total- y sont installées depuis trois générations, loin de tout. 
Leurs grands-parents sont venus de l’intérieur des terres, ils ont du s’adapter à leur nouvel environnement.

Pour manger, il y a la pêche en mer, à une heure et demie de marche, mais seulement pendant l’hiver.

En été il y a trop de vent et trop de mer alors les habitants de Queimada transforment les lacs de leur désert en viviers d’eau douce pour des poissons de mer.
Et là c'est la course entre la mer et le lac distant d'une 1/2 heure pour que le fruit de la pêche survive au transport. Ingénieux cette méthode de pisciculture ...!!!


Et devinez ce qu'ils font le dimanche ? Ils jouent au foot ... dans le sable. N'oubliez pas, nous sommes au Brésil ...!!!



Voici ce qu'en dit Le Routard

 Le joyau de la couronne brésilienne, ce sont bien ces rangées infinies de dunes de sable parsemées de lagunes d’eau cristalline, à quelques dizaines de kilomètres de São Luis, dans le parc national des Lençóis Maranhenses, «draps du Maranhão» en portugais.
Ces draps là constituent un désert d’environ 100 km de long sur 50 de large, en bordure de l’Atlantique au nord, cerné par une forêt irrégulière au sud.
Vu du ciel, le spectacle est d’une singulière beauté : au creux des dunes gracieusement dessinées par le vent, les pluies tropicales emprisonnées ont créé d’immenses piscines d’eau douce, verte ou bleue. 

http://www.routard.com/lieu/2-4527-parc_national_des_lencois_maranhenses.htm

Voilà, j'espère que ce 1er reportage vous aura plus ...!!!

 

 

Repost 0

Un Ti Bout De Moi ...!!!

  • : La force tranquille ce qui me caractérise le plus !
  • La force tranquille ce qui me caractérise le plus !
  • : Ioarana (Bonjour). Je parlerais ici de ma passion pour la polynésie et la mer, de mes coups de coeur et coups de Gueule (y'en aura aussi) et des photos aussi. Ce qui me passe par l'esprit de manière très spontanée. Nana (au revoir) e Maururu (merci) de votre visite
  • Contact

Simple Ou Composé ...!!!