Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juillet 2017 3 12 /07 /juillet /2017 21:48

Ia Ora Na ... Parce qu'il me tient à cœur que la tradition faa'amu soit respectée, une petite note à l'attention des candidats à l'adoption d'un bébé en Polynésie française …/...

 

Je ne parle ici que des bébés confiés dans le cadre d'une délégation d'autorité parentale en vue d'adoption. L'accueil d'enfants plus grands n'est pas du faa'amu et est géré par la cellule adoption des affaires sociales de Papeete.

 

Attention, la partie administrative peut évoluer donc je conseille vivement de se renseigner avant le départ ainsi qu’à l’arrivée en se présentant à la cellule Adoption des Affaires Sociales à Mamao.

 

Avant propos : Je préfère être claire, je ne donnerai jamais mes contacts et je ne chercherai jamais de bébé pour les candidats pour des raisons évidentes de responsabilité et de disponibilité donc inutile de me contacter dans ce but …/...

 

L’adoption en Polynésie Française ne se résume pas à des démarches d’ordre administrative loin de là : c’est avant tout une merveilleuse aventure humaine pleine d’amour pour ce peuple polynésien qui mérite notre grand respect.

 

D'abord, il te faut bien comprendre et t'imprégner de cette tradition fa'a'amu qui fait partie intégrante de la culture polynésienne et ce depuis très longtemps car tu devras prendre l'engagement moral avec la famille de maintenir le lien et ce bien après la naissance et ton retour en métropole avec l'enfant.

 

Ensuite depuis la métropole, tu prépares ta démarche en créant ton propre réseau relationnel c'est à dire que je te conseille de parler de ce projet autour de toi tout azimut (famille amis ton médecin, dentiste, ... école) et parmi ces personnes de ta connaissance, tu seras mise en relation avec d'autres personnes qui connaissent la Polynésie pour y avoir vécu et qui pourront t'apporter toute sorte d'informations qui te permettront de mieux connaître. Parmi elles, peut être quelqu'un sera prête à t'aider en parlant à son tour autour d'elle de ton projet et de fil en aiguille, peut être que ton chemin croisera la maman qui te permettra de le devenir.

 

Puis envisage de venir en Polynésie pour connaître, t'imprégner encore et encore et surtout pour te faire des contacts, passer du temps avec tes contacts, partager un peu de vie quotidienne avec eux dans le but qu'ils te connaissent et établir une relation de confiance qui leur donnera envie de t'aider.

 

Ne t'attends pas trop au cours de ce 1er voyage de rencontrer à la fois la maman souhaitant donner son bébé à naître (pas de mère porteuse car c'est interdit) et de voir ton futur bébé venir au monde.

 

Ne prévois pas non plus un emploi du temps de ministre car ton chemin sera parsemé de rencontres agréables et imprévues. Il faut se mettre à l'heure polynésienne c'est à dire prendre le temps de découvrir et échanger avec les polynésiens sur leur façon de vivre.

 

Ensuite à ton retour en métropole, continue de communiquer avec tes nouveaux amis polynésiens tout en restant sincère dans tes propos et ta démarche. Montre leur que tu ne les oublies pas, que tu penses à eux ... et un jour un coup de téléphone, un courrier, un mail t’annoncera que un de tes amis sur place a eu connaissance d’une maman enceinte souhaitant faire adopter son bébé en métropole.

 

Ne saute pas dans le 1er avion !!!! Mais contacte ces futurs parents au plus vite pour faire connaissance, informe toi sur leurs motivations dans leur décision d’adoption, si la famille est élargie est au courant et est d’accord également, renseigne toi sur le terme de la grossesse.

 

Donc, récolte un maximum d’infos sans pression ni influence de ta part. Alors seulement et environ qq semaines avant la naissance, envisage THE voyage genre tu pars à 2 et tu reviens à 3 ...!!!

 

En ce qui concerne la partie administrative, munie toi de ton agrément d’adoption délivré par le service adoption de ton département.

 

Si c'est toujours le cas (et merci par avance de rectifier le cas échéant), une délégation parentale jusqu'au 2 ans de l'enfant est prononcée car même si le service adoption a tout pouvoir pour recueillir le consentement à l'adoption avant par les parents d'origine (comme un service d'aide à l'enfance en métropole), cela n'est pas appliquée sur place.

 

La délégation parentale est révocable par les parents d'origine. Sur place et après la naissance de l'enfant, tu te rends avec les parents d'origine au service social qui va s'assurer que les parents sont bien d'accord, qu'ils ont bien compris ce qu'est l'adoption et qu'ils n'ont subi aucune sorte de pression (financière, cadeaux, ...) puis signe un document qui te permet d'aller au tribunal toujours avec les parents d'origine où le juge aux affaires familiales signe la DAP.

 

Avec ce document, tu peux établir le passeport de l'enfant. A l'aéroport, les douaniers te réclameront tous ces documents car aucun enfant ne sort du territoire (pays d'outre mer) sans que des vérifications ne soient faites.

 

Lorsque l'enfant atteint ses 2 ans, les parents d'origine se rendent chez un notaire pour donner leur consentement à l'adoption (plénière ou simple). Ce consentement est envoyé aux adoptants ou au Tribunal de Grande Instance de la ville des futurs adoptants pour être joint à la requête en adoption simple ou plénière déposée par les adoptants au TGI de la ville de leur résidence.

 

Encore une précision : ce sont les parents biologiques qui choisissent la forme d'adoption. En aucun cas, les futurs adoptants ne doivent influencer leur choix.

 

Il va de soi qu'il ne s'agit pas de reconnaître l'enfant à la naissance à la place des parents d'origine. Cela est déjà arrivé dans le passé …/...

 

A l’intention des parents adoptifs et de leurs enfants, rassurez vous : je me souviens après l'arrivée de ma fille en 1997, une psychologue, proche de la retraite, qui avait du "terrain" nous avait dit : "Si tous les enfants adoptés l'étaient selon la tradition fa'a'amu, nous verrions bien moins d'enfants en consultation suite à leur mal être.

 

Si les candidats à l’adoption fa’a’amu ne se sentent pas prêts à partager cette belle tradition c'est à dire passer du temps avec la famille d'origine avant, pendant et après ma naissance sur place, donner des nouvelles, téléphoner, envoyer des photos, parler à l'enfant de sa famille polynésienne et au delà de la période de DAP, penser à l'enfant qui va grandir, qui posera des questions et qui légitimement a le droit de connaître son histoire sans malaise ni mensonge ou non dit, il faut tout simplement se diriger vers une autre destination pour concrétiser leur projet d'adoption .../...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by la forcetranquille

Un Ti Bout De Moi ...!!!

  • : La force tranquille ce qui me caractérise le plus !
  • La force tranquille ce qui me caractérise le plus !
  • : Ioarana (Bonjour). Je parlerais ici de ma passion pour la polynésie et la mer, de mes coups de coeur et coups de Gueule (y'en aura aussi) et des photos aussi. Ce qui me passe par l'esprit de manière très spontanée. Nana (au revoir) e Maururu (merci) de votre visite
  • Contact

Simple Ou Composé ...!!!