Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 février 2008 1 25 /02 /février /2008 18:28

Pour ceux ou celles qui auraint manqué cet événement, un ti résumé en différé :

Un an et demi après son départ, le voilier polaire tara est arrivé samedi, dans l’après-midi, à Lorient son port de rattachement. Accueilli par plus de 5000 personnes, l’équipage a reçu un hommage à la hauteur de cette aventure scientifique et humaine.

Vous avez pu suivre, mois après mois, dans Sciences et Avenir le parcours de Tara, ce voilier polaire qui a dérivé un an et demi durant emprisonné dans les glaces polaires. L’expédition avait pour but d’étudier l’impact du réchauffement climatique sur la banquise et de sensibiliser les populations du monde sur la fragilité des écosystèmes des pôles. Le projet a eu lieu dans le cadre de l’Année polaire internationale (API) et du programme européen DAMOCLES, qui vise à observer, comprendre et quantifier les changements climatiques en Arctique. DAMOCLES regroupe 45 laboratoires, issus de 10 pays européens, des États-Unis et de Russie. Pour ces scientifiques, la goélette Tara représente un poste avancé incomparable.

 Parti en juillet 2006, les 20 membres d’équipages se sont dirigés vers le pôle Nord et la longue nuit de l’hiver arctique. Le bateau s’est fait prendre dans les glaces en septembre 2006 et a lentement dérivé durant 507 jours avant d’être libéré de la banquise le 21 janvier dernier. Durant cette période le bateau a parcouru 5200 kilomètres, la plupart du temps à des températures inférieures à zéro et pouvant chuter en dessous de moins quarante degrés !! Les « glacionautes » ont également du s’habituer à l’hiver polaire, quand le soleil ne se lève pas, ils auront passé, en tout, 230 jours dans la nuit complète et autant sous le soleil permanent.
 

Tara est un bateau construit à l’origine sous la direction de Jean-Louis Etienne, médecin et explorateur, en 1989. En 2003, le directeur général d’agnès b., Étienne Bourgois reprit le bateau en le rebaptisant Tara. Il lança le projet Tara Expéditions pour faire prendre conscience de la fragilité de l’environnement. Depuis ce jour, Tara a fait 6 expéditions, a parcouru plus de 40 000 milles du Nord au Sud, avant de se lancer dans le projet, Tara Artic 2007-2008.

 Les données récoltées par l’expédition vont maintenant être décortiquées par des dizaines de scientifiques et de chercheurs. Découvrez dans le numéro de mars de Sciences et Avenir un premier bilan scientifique de cette aventure polaire.
 
 J.I.
Sciences et Avenir.com
25/02/2008


Tara : le capitaine Hervé Bourmaud raconte


« J'ai versé ma petite larme à l'arrivée »

C'est quand il enseignait au lycée maritime de Saint-Malo qu'Hervé Bourmaud, ancien marin-pêcheur de L'Ile-d'Yeu, avait eu connaissance du projet d'expédition à bord de « Tara ». Celui qui rêvait devant les expéditions d'un Jean-Louis Etienne ou d'un Paul-Émile Victor avait alors postulé. Jérôme Fouquet.


Interview. Originaire de L'Ile-d'Yeu, le capitaine de Tara, Hervé Bourmaud,confie ses impressions, après 500 jours dans les glaces de l'Arctique.

Vous avez débarqué à Lorient samedi. Comment se passe le retour à la civilisation ?

On revient doucement à la normale. Là, j'ai pris une aspirine donc ça va mieux ! (rires) Il y a eu d'abord l'arrivée, très forte, les retrouvailles avec la famille. Et puis tous ces bateaux qui nous ont accompagnés pour rentrer dans le port.

Tous les gens pour nous accueillir. C'était étonnant, fabuleux. Moi qui ne suis pourtant pas très émotif, j'avoue que j'ai versé ma petite larme. Après, il y a eu tout le côté médiatique. C'était très impressionnant car on n'avait pas conscience du retentissement si grand de l'expédition. Mais c'était aussi agréable car on avait très envie de raconter, de partager notre expérience.

Et après tout ça, on remet progressivement pied à terre. Des choses simples, par exemple reprendre la voiture.

Quelles images gardez-vous de ce fabuleux voyage ?

Beaucoup, évidemment. Je retiens notamment le moment où la glace s'est brisée, emportant à la dérive tout le matériel qu'on avait déposé sur la banquise. Notre tracteur, du matériel scientifique... Disparu en un clin d'oeil. C'était lors du premier hivernage, quatre jours après notre arrivée. On s'est battu pendant trois jours pour le retrouver. Et on a réussi ! Heureusement, sinon l'expédition était terminée.

Je pense aussi à la construction de la piste qui devait permettre à un avion de nous ravitailler. Il faisait jour tout le temps et on travaillait en roulement, 24 h/24 h. On a misdeux ou trois semaines.Et puis il y a eu le départ,quand on est sorti des glaces et qu'on a pu reprendre la mer. Il faisait nuit, c'était la pleine lune. C'était fabuleux.

Et maintenant, quel est votre programme ? Retour à l'île d'Yeu ?

Non, pas tout de suite ! D'abord, j'ai retrouvé la petite famille ici, à Lorient (sa compagne Amélie et leur fils Naël, 3 ans). Donc on en profite. Ensuite, on va vider entièrement le bateau, pendant une dizaine de jours. Puis on va le mettre à sec pour faire l'inventaire. Voir un peu comment il a réagi à la glace, aux températures. Apporter des réparations si nécessaire. Je vais donc rester ici et faire des allers-et-retours jusqu'à l'île-d'Yeu sur des week-ends.

Tara doit reprendre la mer en juillet pour promouvoir, dans différents ports, une expo sur l'expédition. Ca devrait durer jusqu'en décembre. J'espère en faire partie. On tombe vite amoureux de ce bateau.

Ruddy GUILMIN


Alors partant pour une expédition ? Plutôt au froid ou au chaud ?


Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Moi je rêve depuis longtemps d'une expédition dans les glaciers, le spitzberg par exemple ! mais si la glace fond, va falloir que je me décide avant qu'il n'y ait plus de "brise-glace" en circulation !! alors, pour moi ça sera vers le froid !!!
Répondre
L
Brrrrrrrr ! Moi ce sera sous les tropiques s'il vous plaît !

Un Ti Bout De Moi ...!!!

  • : La force tranquille ce qui me caractérise le plus !
  • : Ioarana (Bonjour). Je parlerais ici de ma passion pour la polynésie et la mer, de mes coups de coeur et coups de Gueule (y'en aura aussi) et des photos aussi. Ce qui me passe par l'esprit de manière très spontanée. Nana (au revoir) e Maururu (merci) de votre visite
  • Contact

Simple Ou Composé ...!!!